CONGRES INTERNATIONAL

ASTRONOMIE - ESPACE - OVNIS

STRASBOURG 2010

16 & 17 Octobre 2010

"Un Nouveau Record"

  1200 places de vendues   

Attention : La conférence de Mr JP PETIT EST "COMPLETE"  - 

*Prix de la carte Pass en Baisse. 110 Euros le week-end

Madame, Monsieur

Nous tenons à vous informer sur l'important évènement que nous organisons avec différentes associations et d'autres collaborateurs, le fameux « Congrès d' Astronomie de l'Espace et du Phénomène Ovni »  de Strasbourg en octobre 2010.

Nous avons réussi à réunir les plus grands conférenciers et scientifiques mondiaux de ces deux disciplines.

L'évènement se déroulera les 16 et 17 octobre 2010 à Strasbourg en France, dans un auditorium ayant une capacité d'accueil de 200 personnes. Une salle de stands sera également mise à disposition pour les éditeurs, associations, groupes, liés de près ou de loin à cet événement.

Horaires de conférence pour les deux jours :10 heures à 22 heures.

(11 conférences sur 2 jours)

Notre but n'est pas lucratif. Tout l'effort investi ainsi que le risque économique que nous assumons en plus du risque personnel, ne se monnayent pas.

Notre seul objectif est d'avoir la plus grande diffusion de ce qui se dira à ce sommet pour que le plus grand nombre de personnes aient, ne serait-ce qu'une fois, une information primordiale qui a été censurée jusqu'à aujourd'hui.

Pour cette raison je vous demande de nous aider à diffuser cette nouvelle de la meilleure façon possible : en la renvoyant à vos contacts, dans vos conversations avec des amis, en écrivant à des sites et des blogs, ou tout autre moyen à votre convenance.

Un programme sera édité, où vous trouverez toute les informations sur l'évènement et les intervenants.

Des journées PASS pourront être achetées auprès de nos partenaires (Stations radios – Presse régionale), ainsi que des billets pour les conférences de votre choix. Il faut savoir que seuls 200 billets par conférence seront en vente et cela à partir du mois de juin 2010. Nous n'avons prévu aucune vente le jour même sur place. Les premiers seront donc les mieux servis.

Il faut savoir qu'un certain nombre de billets seront réservés pour les amis des conférenciers des pays concernés.

Nous vous ferons parvenir prochainement une bannière que vous pourrez utiliser pour annoncer le congrès.

Merci de l'attention portée à ce courrier et à bientôt pour d'autres nouvelles.

Michel Padrines

"UGC  CINE  CITE"

La salle de conférence

La salle d'inauguration et des stands

INTERNATIONAL CONGRESS

ASTRONOMY - AEROSPACE - UFOs

STRASBOURG 2010

16 & 17 OCTOBER 2010

Dear sir, dear madam,

It does matter you should be kept informed about the important “Ufo and astronomy congress” which we organise in Strasbourg in October 2010, with various associations and collaborators.

We managed to bring together lecturers and scientists who are well-known in these fields.

The event will take place on October 16th and 17th in Strasbourg in an auditorium that can accommodate more than 200 people. A show room will also be available for publishers and specialised associations.

Here is the time-table for two days:  10 am to 10 pm. 15 lectures in two days.

This is a non profit making event. Our personal and economic investment brings no money.

Our sole aim is to get the largest audience and media echo to what will be said at this summit, so that a large public may have for once a unique opportunity to have access to fundamental data that have so far been submitted to censorship.

That is why I beg of you to help us broadcast this news as best as you can: through your contacts, by talking to your friends, on internet or through any appropriate media you may choose.

A programme will be communicated where you will find any information about the event and the participants.

Day Passes and tickets for the selected conferences will be sold by our partners (radio stations and local press). Only 200 tickets pro lecture will be sold from June 2010. No tickets will be sold thereafter. So the best seats will be sold first.

A certain number of tickets will be reserved to the friends of the lecturers from various countries.

We will soon send you a banner which you will be able to use to announce the Congress.

Thank you for your attention to this mail until we contact you again for more news.

ORGANIZERS 

Michel Padrines

  CLAUDE NICOLLIER

ASTRONAUTE

"Les Vols Spatiaux et la NASA"

L'astronaute Claude Nicollier a effectué quatre missions à bord de différentes navettes, dont deux ont été consacrées à la réparation et à la maintenance du télescope spatial Hubble. Lors de la première mission, il était chargé du pilotage du bras télémanipulateur de la navette et à ce titre a effectué la première capture en orbite du télescope spatial.

     Ses missions Spatiales: Atlantis - Discovery - Columbia - Endeavour

La réparation du télescope Hubble

Une des missions de notre astronaute

(cliquer sur les photos)

10093004.jpg
La salle de controle.
10093022.jpg
Décollage de la navette Endeavour OV-105.
10093023.jpg
Décollage de la navette Endeavour OV-105.
10093024.jpg
Décollage de la navette Endeavour OV-105.
10093025.jpg
Décollage de la navette Endeavour OV-105.
10093026.jpg
La salle de controle.
10093034.jpg
La salle de controle.
10093055.jpg
Ouverture des portes.
10093056.jpg
Rapprochement de Hubble pour la capture.
10093057.jpg
Rapprochement de Hubble pour la capture.
10093042.jpg
Rapprochement de Hubble pour la capture.
10093058.jpg
Rapprochement de Hubble pour la capture.
10093036.jpg
Hubble est capturer.
10093060.jpg
Hubble est capturer.
10093059.jpg
Hubble est capturer.
10093061.jpg
Handmade Software, Inc. Image Alchemy v1.6.2
10093043.jpg
Hubble est capturer.
10093097.jpg
Le sourire après la capture.
10093041.jpg
Le sourire après la capture.
10093050.jpg
Au travail.
10093045.jpg
Au travail.
10093046.jpg
Au travail.
10093047.jpg
Au travail.
10093049.jpg
Au travail.
10093037.jpg
Largage des panneaux solaire.
10093038.jpg
Largage des panneaux solaire.
10093051.jpg
Au travail.
10093062.jpg
Au travail.
10093063.jpg
Au travail.
10093064.jpg
Au travail.
10093065.jpg
Au travail.
10093066.jpg
Au travail.
10093067.jpg
Au travail.
10093068.jpg
Au travail.
10093069.jpg
Au travail.
10093070.jpg
Au travail.
10093071.jpg
Au travail.
10093072.jpg
Au travail.
10093073.jpg
Au travail.
10093074.jpg
Au travail.
10093075.jpg
Au travail.
10093076.jpg
Au travail.
10093077.jpg
Au travail.
10093078.jpg
Au travail.
10093079.jpg
Au travail.
10093080.jpg
Au travail.
10093081.jpg
Au travail.
10093082.jpg
La pose dans l'orbiter.
10093083.jpg
Au travail.
10093084.jpg
Au travail.
10093085.jpg
Au travail.
10093086.jpg
Au travail.
10093087.jpg
Au travail.
10093088.jpg
Au travail.
10093089.jpg
Au travail.
10093090.jpg
Au travail.
10093091.jpg
Au travail.
10093092.jpg
Au travail.
10093096.jpg
La pose dans l'orbiter.
10093098.jpg
La pose dans l'orbiter.
10093099.jpg
Preparation avant le largage d'Hubble.
10093103.jpg
Hubble tous neuf.
10093104.jpg
Hubble s'en vas.
10093106.jpg
Hubble s'en vas.
10093093.jpg
Hubble avant sa réparation.
10093094.jpg
Hubble après sa réparation.
10093105.jpg
Vue avant le retour
10093107.jpg
Atterrissag

                                             

JACK KRINE

Le Colonel Jack Krine est pilote de chasse, ancien leader de la patrouille de France, ancien commandant de bord et instructeur sur Airbus.

EN CONFERENCE A STRASBOURG

Le 23 septembre 1975 à 23:00, lors d'une mission d'entraînement nocturne avec un autre avion, dans la région de Cambrai, Krine fait une observation répétée 3 fois :

J'étais à l'époque capitaine, chef de patrouille instructeur confirmé à l'escadron de chasse "Seine". Vers 22 h 30, nous décollons de Creil à 2 chasseurs pour une mission d'entraînement-rassemblement radar appelée "Plastron Mimosa". Un exercice relativement délicat, simulant l'interception de nuit d'un avion sans identification. Je vole sur un Dassault Mirage 3-C et monte à 12 000 m d'altitude vers le secteur nord, dans une zone de travail comprenant Cambrai, Reims et la Belgique. La nuit est très noire mais avec une voûte étoilée extraordinaire. J'arrive à une vitesse subsonique à 28 km à l'arrière de l'autre Mirage, quand soudain, je vois passer entre lui et moi un truc très lumineux ! Ca pourrait être un autocar ou le fuselage d'un avion de ligne d'une quinzaine de m de long, de forme allongée avec de gros hublots bien éclairés de l'intérieur. Je demande à mon ailier : "Tu vois quelque chose ?" Il me répond non. Je signale au contrôleur radar : "Vous avez quelque chose entre nous ?" "Non, négatif, on n'a rien..." Au moment où j'approche de la chose, elle file et disparaît instantanément. Nous nous éloignons sur 9 km pour un autre virage relatif. Et pouf ! Ca réapparaît... J'ai alors annoncé au pilote de l'autre Mirage : "Tu as un truc dans tes 2 h ! Tu le vois ?" L'autre capitaine répond : "Ouais... Je le vois... C'est drôle, c'est curieux ! On va dessus..." Et hop, ça disparaît encore... On a fait ainsi 4 présentations, et pratiquement à chaque fois, ce truc se trimbale entre nous et dégage. Après 30 mn de vol, nous sommes rentrés en patrouille serrée à Creil sans rien dire. En tous cas, ça ne ressemblait à rien de ce que je pouvais identifier.

A partir de 1976 il intégré à la Patrouille de France comme leader Solo.

En 1978, il quitte l’Armée de l’Air pour devenir pilote de ligne à Air France, et accéde ensuite au grade de commandant de bord et instructeur sur Airbus A 320.

Colonel de réserve, il est officier supérieur adjoint au colonel commandant le Sirpa Air.

Il a plus de 400 meetings aériens à son actif. Lors du meeting aérien international de Cholet, Krine est le directeur adjoint des vols, il seconde le directeur des vols. Parrain de l’Aérienne du Choletais depuis sa création, Krine totalise plus de 15 000 h de vol. Il est Officier de l'Ordre National du Mérite, et a réçu la Médaille de l'aéronautique sur 42 types d'avions.

Professeur Chandra WICKRAMASINGHE 

Professeur et Directeur du Centre d'Astrobiologie de Cardiff

"Ancien collaborateur de sir FRED HOYLE"

Professeur Chandra Wickramasinghe est né au Sri Lanka en 1939 et a fait ses études au Royal College de Colombo, puis à l'Université de Ceylan. En 1960, il obtient un First Class Honours degree en mathématiques et en a obtenu une bourse du Commonwealth pour procéder à Trinity College de Cambridge. Il a commencé à travailler à Cambridge son doctorat sous la supervision de la fin du Sir Fred Hoyle, et publié son premier article scientifique en 1961. Il a obtenu un doctorat en mathématiques en 1963 et a été élu Fellow de Jesus College de Cambridge, la même année. L'année suivante il est nommé un membre du personnel de l'Institut d'Astronomie à l'Université de Cambridge. C'est là qu'il commença son travail de pionnier sur la nature de la poussière interstellaire, la publication de nombreux articles dans ce domaine qui ont conduit à des changements de paradigme important dans l'astronomie. Il a publié le premier livre définitif sur les grains interstellaires en 1967. En 1973, il a reçu le plus élevé de doctorat Université de Cambridge pour la science, l'IFL. Chandra Wickramasinghe est reconnu comme un expert de premier plan sur la matière interstellaire et les origines de la vie. Il a apporté de nombreuses contributions importantes dans ces domaines, de l'édition plus de 350 articles dans des revues scientifiques, plus de 75 dans la revue Nature. En 1974, il a d'abord proposé la théorie que de la poussière dans l'espace interstellaire et dans les comètes était en grande partie organique, une théorie qui a maintenant fait ses preuves.

En collaboration avec le regretté Sir Fred Hoyle, il a reçu l'international Dag Hammarskjold médaille d'or des sciences en 1986. Chandra Wickramasinghe a été consultant du PNUD, et conseiller du président du Sri Lanka, en 1982-84, et a joué un rôle clé dans la mise en place de l'Institut d'études fondamentales au Sri Lanka. En 1983/84 il a été nommé le fondateur de l'Institut d'études fondamentales par le président JR Jayawardene directeur. En 1992, il a été décoré par le président du Sri Lanka à l'honneur titulaire de Vidya Jyothi. Il a reçu le International Sahabdeen Prix de la Science en 1996.

En 1973, il a été nommé professeur et chef du département de mathématiques appliquées et de physique mathématique à l'University College de Cardiff, est le plus jeune professeur nommé à l'Université jusqu'à ce moment-là. Il a été responsable pour le démarrage d'un groupe de recherche en astrophysique à Cardiff sous les auspices d'un nouveau département qui a été formé sous son chef de ménage, le département de mathématiques appliquées et d'astronomie. Il est resté chef de ce département jusqu'en 1989, date à laquelle la recherche en astronomie School de Cardiff a été considérée comme étant l'un des meilleurs au Royaume-Uni. De 1989-1999, il a occupé le poste de professeur de mathématiques appliquées et d'astronomie au sein d'une nouvelle structure scolaire de mathématiques à l'Université de Cardiff Pays de Galles. En l'an 2000, il a été nommé directeur du nouveau Centre d'astrobiologie de Cardiff. En 2006 il se retire de la chaire de mathématiques appliquées et d'astronomie, mais continue comme professeur et directeur du Centre de Cardiff pour astrobiologie. En 2007, il a été nommé professeur honoraire à l'Université de Glamorgan.

Il est un poète primé et auteur ou co-auteur de plus de 30 livres et plus de 350 articles scientifiques. Il a été professeur invité de professeur dans un grand nombre d'universités du monde entier. En reconnaissance de ses nombreuses contributions à la science et la culture lui a décerné un doctorat honoris causa par l'Université Soka de Tokyo, au Japon en 1996. Il a reçu le grade de docteur en sciences (Honoris Causa) de l'Unversité de Ruhuna, Sri Lanka en 2004.

En plus de donner de nombreuses conférences dans les universités dotées dans le monde entier, il était le conférencier, John Snow, Memorial et John Snow, médaillé de l'Association des Anasethetists de Grande-Bretagne et d'Irlande en 2004. En 2005, il a été nommé dans la première puissance asiatique annuelle 100, une liste des Asiatiques les plus influents de vie au Royaume-Uni.

Intérêts de recherche: Matière interstellaire, Astronomie infrarouge, diffusion de la lumière Theory, Applications de Solid State Theory à l'astronomie, le début du système solaire, les comètes, Astrochimie et origines de la vie, l'astrobiologie, panspermie, histoire des sciences

Livres: Grains interstellaires: Chapman & Hall, Londres, 1967 Light fonctions de diffusion pour les petites particules avec des applications en astronomie: J. Wiley, 1973 Solid-State Astrophysique: (éd. avec DJ Morgan) D. Reidel Co., 1975 Matière interstellaire: (avec FD Khan & PG Mezger) suisse Astron.Soc., 1974 Cosmic laboratoire: University College, Cardiff Press, 1975 Lifecloud: L'origine de la vie dans la Galaxie: (avec Fred Hoyle) JM Dent, Lond., 1978 Maladies de l'Espace: (avec Fred Hoyle) JM Dent, Lond., 1979 Origine de la vie: (avec Fred Hoyle) University College de Cardiff Press, 1979 Espace Voyageurs: Les porteurs de la vie: (avec Fred Hoyle) University College de Cardiff Press, 1981 Evolution de l'Espace: (avec Fred Hoyle), JM Dent, 1981, est un phénomène astronomique de la vie?: UNIVERSITÉ College, Cardiff Press, 1982 Pourquoi Neo darwinisme ne fonctionne pas: (avec Fred Hoyle) University College de Cardiff Press, 1982 Les preuves que la vie est cosmique: (avec Fred Hoyle ) Inst. de Fund.Studies, Sri Lanka, Mem, n ° 1, 1982 à partir de grains pour les bactéries: (avec Fred Hoyle) University College, Cardiff Press, 1984) les études fondamentales et l'avenir de la science: (éditeur) University College de Cardiff Press, 1984 Comètes de vie: (avec Fred Hoyle) University College, Cardiff Press, 1985

Professor and Director of the Cardiff Centre for Astrobiology, Cardiff University Honorary Professor, University of Glamorgan

Professor Chandra Wickramasinghe was born in Sri Lanka in 1939 and was educated at Royal College, Colombo and later at the University of Ceylon. In 1960 he obtained a First Class Honours degree in Mathematics and won a Commonwealth scholarship to proceed to Trinity College Cambridge. He commenced work in Cambridge on his PhD degree under the supervision of the late Sir Fred Hoyle, and published his first scientific paper in 1961. He was awarded a PhD degree in Mathematics in 1963 and was elected a Fellow of Jesus College Cambridge in the same year. In the following year he was appointed a Staff Member of the Institute of Astronomy at the University of Cambridge. Here he began his pioneering work on the nature of Interstellar Dust, publishing many papers in this field that led to important paradigm shifts in astronomy. He published the first definitive book on Interstellar Grains in 1967. In 1973 he was awarded Cambridge University’s highest doctorate for Science, the ScD. Chandra Wickramasinghe is acknowledged as a leading expert on interstellar material and the origins of life. He has made many important contributions in these fields, publishing over 350 papers in major scientific journals, over 75 in the journal Nature. In 1974 he first proposed the theory that dust in interstellar space and in comets was largely organic, a theory that has now been vindicated.

Jointly with the late Sir Fred Hoyle he was awarded the International Dag Hammarskjold Gold Medal for Science in 1986. Chandra Wickramasinghe was a UNDP Consultant and Advisor to the President of Sri Lanka in 1982-84, and played a key role in the setting up of the Institute of Fundamental Studies in Sri Lanka. In 1983/84 he was appointed the founder Director of the Institute of Fundamental Studies by President J.R. Jayawardene. In 1992 he was decorated by the President of Sri Lanka with the titular honour of Vidya Jyothi. He was awarded the International Sahabdeen Prize for Science in 1996.

In 1973 he was appointed Professor and Head of the Department of Applied Mathematics and Mathematical Physics at University College, Cardiff, being the youngest Professor appointed at the University upto that time. He was responsible for starting an Astrophysics research group in Cardiff under the auspices of a new Department that was formed under his headship, the Department of Applied Mathematics and Astronomy. He remained Head of this Department until 1989 by which time the Astronomy Research School in Cardiff was regarded as being one of the best in the UK. From 1989-1999 he has held the post of Professor of Applied Mathematics and Astronomy within a newly structured School of Mathematics at Cardiff University of Wales. In the year 2000 he was appointed Director of the newly formed Cardiff Centre for Astrobiology. In 2006 he retired from the Professorship of Applied Mathematics and Astronomy, but continues as Professor and Director of the Cardiff Centre for Astrobiology. In 2007 he was appointed Honorary Professor at Glamorgan University.

He is an award-winning poet and the author or co-author of over 30 books and over 350 scientific papers. He has held visiting professorial appointments in a large number of Universities world-wide. In recognition of his extensive contributions to science and culture he was awarded an honorary doctorate by the Soka University of Tokyo, Japan in 1996. He was awarded the degree of Doctor of Science (Honoris Causa) by the Unversity of Ruhuna, Sri Lanka in 2004.

In addition to giving many endowed lectures at Universities worldwide, he was the John Snow Memorial Lecturer and John Snow Medallist of the Association of Anasethetists of Great Britain and Ireland in 2004. In 2005 he was named in the first annual Asian Power 100, a list of the most influential Asians living in the UK.

Research Interests: Interstellar Matter, Infrared Astronomy, Light Scattering Theory, Applications of Solid State Theory to Astronomy, The early Solar System, Comets, Astrochemistry and the Origins of Life, Astrobiology, Panspermia, History of Science

Books: Interstellar Grains: Chapman & Hall, London, 1967 Light Scattering Functions for Small Particles with Applications in Astronomy: J. Wiley, 1973 Solid-State Astrophysics: (ed with D.J. Morgan) D. Reidel Co., 1975 Interstellar Matter: (with F.D. Khan & P.G. Mezger) Swiss Astron.Soc., 1974 Cosmic Laboratory: University College, Cardiff Press, 1975 Lifecloud: The Origin of Life in the Galaxy: (with Fred Hoyle) J.M. Dent, Lond., 1978 Diseases from Space: (with Fred Hoyle) J.M. Dent, Lond., 1979 Origin of Life: (with Fred Hoyle) University College Cardiff Press, 1979 Space Travellers: The Bringers of Life: (with Fred Hoyle) University College Cardiff Press, 1981 Evolution from Space: (with Fred Hoyle), J.M. Dent, 1981 Is Life an Astronomical Phenomenon?: Universtiy College, Cardiff Press, 1982 Why Neo Darwinism does not Work: (with Fred Hoyle) University College Cardiff Press, 1982 Proofs that Life is Cosmic: (with Fred Hoyle) Inst. of Fund.Studies, Sri Lanka, Mem, No. 1, 1982 From Grains to Bacteria: (with Fred Hoyle) University College, Cardiff Press, 1984) Fundamental Studies and the Future of Science: (editor) University College Cardiff Press, 1984 Living Comets: (with Fred Hoyle) University College, Cardiff Press, 1985

Professor Chandra WICKRAMASINGHE 

JESSE MARCEL JR.

COLONEL US-ARMY

Médecin Chef de l'Etat du Montana

"L'Héritage De Roswell"

EN CONFERENCE A STRASBOURG

"Mon objectif lors de ce Congrès sera de présenter au public présent, une image plus claire de l'homme qui était et reste au centre de la controverse de Roswell, mon père Jesse Marcel senior".

En 1986,  sur son lit de mort, le Major Jesse Marcel dit à son fils: "Vous devez-dire au monde la vérité sur Roswell. Lorsque l'armée n'a plus de prise sur vous et votre famille, il faut remettre les pendules à l'heure!"

Le crash de Roswell :

Au début de juillet 1947, un incident s'est déroulé dans le désert à proximité de Roswell, au Nouveau Mexique. De nombreuses personnes ont entendu parler du crash de l'OVNI de Roswell, mais peu en connaissent les détails. Le résumé de cet incident a été extrait d'enregistrements publiques, d'informations en provenance du musée des OVNI et de coupures de presse.

Au matin du 3 juillet 1947, Dan Wilmot un respectable fermier, et sa femme, sont assis devant le porche de leur maison lorsqu'ils voient un objet en forme de soucoupe avec des lumières brillantes se déplacer dans le ciel à environ 700 km/h. Dan Wilmot estime la longueur de l'objet à environ 7 mètres. L'objet se déplaçait du Sud-Est vers le Nord-Ouest, et disparut. Dan Wilmot rapporta son histoire au journal local, le Roswell Daily Record.

Début juillet, W.W. Mac Brazel, propriétaire du Foster Ranch, part voir ses moutons après une nuit d'orage intense. Mac Brazel découvre un grand nombre de débris dans une de ses pâtures. Il prend quelques pièces parmi les débris pour les montrer à l'un de ses amis, et contacte le shériff du comté Georges Wilcox. Celui-ci, suspectant que le matériel ramassé par Mac Brazel est d'origine militaire, entre en contact avec l'armée de l'air à Roswell en demandant leur assistance.

Le major Jesse Marcel, officier des renseignements au 509ème régiment, est dépêché sur place afin de récupérer les débris, qui sont initialement transportés sur la base de l'armée de l'air à Roswell. Le 8 juillet, le Roswell Daily Record imprime en première page qu'une soucoupe volante a été découverte près d'un ranch. Lorsqu'il est questionné, le major Jesse Marcel n'avoue pas que les débris ont été transférés du Nouveau Mexique vers une autre destination.

Le colonel William Blanchard commandant du 509ème, fait paraître un communiqué de presse révélant que les débris de la soucoupe volante ont été découverts. Un second communiqué de presse paraît quelques heures plus tard, démentant les informations du premier, et affirmant que les officiers du 509ème n'ont pas correctement identifié les débris qui sont ceux d'un ballon sonde et de son réflecteur radar.

Les pompes funèbres Ballard à Roswell, sont contactés pour dépêcher une ambulance et du matériel à la base de l'armée de l'air à Roswell. Glenn Dennis, un jeune employé des pompes funèbres Ballard, reçoit plusieurs coups de téléphone d'un officier de la morgue de la base de l'armée de l'air qui veut en savoir plus sur les débris. Glenn Dennis est questionné sur la possibilité d'obtenir des sacs hermétiques, ainsi que sur la procédure à suivre pour la conservation de corps qui auraient été exposés aux éléments plusieurs jours. Poussé par sa curiosité, Glenn Dennis visite l'hôpital de la base dans la soirée mais est expulsé du bâtiment. Il s'arrange malgré tout pour rencontrer une infirmière dudit hôpital, les jours suivants dans un café. L'infirmière lui assure que des autopsies ont été pratiquées sur des "corps non-humains de petite taille". Pendant l'entretien Glenn Dennis lui demande de faire un dessin des corps sur la nappe. L'entrevue se termine sans que Glenn Dennis n'en apprenne plus sur les corps. L'infirmière fut transférée en Grande-Bretagne lors des jours suivants.

Le 9 juillet, le Roswell Daily Record révèle que des débris ont été retrouvés près du Foster Ranch. Mac Brazel est harcelé au point qu'il déclare être désolé d'avoir raconté cette histoire et trouvé le shériff.

Dans les jours qui suivent, des efforts considérables sont déployés pour faire disparaître les débris de la surface de la terre. Des suspicions persistent sur ce qui semblent être une manoeuvre du gouvernement.
Après des années, des livres, des interviews, des articles notamment du personnel militaire n'ont fait que renforcer les doutes sur ce qui s'est réellement passé à Roswell.

En 1979, Jesse Marcel fut interviewé sur son rôle lors de la récupération des débris. Il certifia : "ce n'était pas brûlé... cela ne pesait pratiquement rien, c'était très fin, presque aussi fin que l'emballage d'un paquet de cigarette. On ne pouvait pas le plier. J'ai même essayé de faire une entaille dedans avec un marteau, et ça n'a pas laissé de trace." Les officiers qui étaient stationnés à Wright Field Dayton dans l'Ohio (où les débris furent emmenés) à l'époque de l'incident, ont corroborés les déclarations de Jesse Marcel.

Le Dr Jesse Marcel Jr, qui avait onze ans au moment des événements, accompagnait son père pendant la récupération des débris. Il a témoigné de l'existence de sortes d'hiéroglyphes ou de symboles sur la surface de certains débris. Le docteur Marcel certifie qu'un OVNI s'est bien écrasé à Roswell.


JEAN-JACQUES VELASCO

Ancien Directeur du GEPAN et du SEPRA

"Service d'Expertise des Phénomènes de Rentrées Atmosphériques"

Jean- Jacques  Velasco, ancien directeur du S.E.P.R.A. (Service d’Expertise des Phénomènes Rares Aérospatiaux) au sein du C.N.E.S. (Centre National d’Etudes Spatiales), retracera l’historique du G.E.P.A.N. (Groupement d’Etude des Phénomènes Aérospatiaux non identifiés) et du S.E.P.R.A.. Il nous proposera une sélection des plus sérieux dossiers ufologiques sur lesquels il a pu enquêter.

Il fera une présentation et une synthèse des trente années de recherches professionnelles et personnelles consacrées aux phénomènes aérospatiaux non identifiés en montrant que cette question est une question de citoyenneté liant l’humanité à l’univers.

Jean Jacques Velasco, director of the S.E.P.R.A. (Service of Expertise on the Aerospace Rare Phenomena) within the C.N.E.S. (National centre of Space studies), will recall the history of the G.E.P.A.N. (Grouping of Study of the not identified Aerospace Phenomena) and of the S.E.P.R.A. He will propose to us a selection of the most serious files ufologic into which he could inquire.

He will make a presentation and a thirty years synthesis of professional and personal research devoted to the aerospace phenomena not identified by showing that this question is a question of citizenship binding humanity to the universe.

JEAN-PIERRE PETIT

Astrophysicien

Ancien Directeur de Recherches au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS)

ET TOUTE  L' EQUIPE DE

"UFO - SCIENCE"

Christel Seval  - Mathieu Ader - Jean-Christophe Doré - Xavier Lafont

EN CONFERENCE A STRASBOURG

Jean-Pierre Petit est un scientifique français. Il a été directeur de recherches au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), spécialiste en mécanique des fluides, physique des plasmas et magnétohydrodynamique (MHD).

Il est surtout connu auprès du grand public pour ses ouvrages de vulgarisation scientifique, par ses livres, la série des bandes dessinés Anselme Lanturlu (tous présentant ses travaux scientifiques) ainsi que ses recherches dans le domaine de l'ufologie et particulièrement sa participation à l’affaire Ummo, dont il a été le principal vulgarisateur au travers de ses livres.

En 20 ans, Jean-Pierre Petit a publié plus de 30 ouvrages, dont certains ont été traduits en 33 langues.

Jean-Pierre Petit et toute l'équipe d'« Ufo – Science », nous font l'honneur de venir participer à ce Congrès, afin de nous présenter en totalité et en exclusivité leurs activités.

Vue l'importance des sujets proposés, les organisateurs ont décidé d'allouer 4 heures de conférence à toute l'équipe de Jean-Pierre Petit, afin que celle-ci puisse présenter une réelle démarche scientifique concrète, liée aux différents sujets.

Les thèmes abordés par Jean Pierre Petit:

- La poussée des " théories bimétriques " concernant la structure de l'univers et l'impasse croissante des tentatives explicatives basées sur la matière sombre, l'énergie noire, etc.

-Structures de l'univers, voyages interstellaires, détection, stations automatiques, affaire Ummo.

-Les publications « Ufo – Science » dans les colloques de Vilnius, Brême et dans la revue Acta Physica Polonica, les futurs projets, ainsi que le banc MHD.

(Une information importante: si le banc MHD (magnétohydrodynamique) est opérationnel à cette date, celui-ci sera présenté en exclusivité au public du congrès et à la presse international en fonction de marche).

Mathieu ADER présentera le dossier : capture de spectre par bonnettes à réseau. Un stock de ces bonnettes sera distribué gratuitement au public présent et sera également disponible auprès du stand UFO – SCIENCE où vous pourrez également découvrir les différents ouvrages de nos conférenciers.

Jean-Christophe Doré présentera UFO catch : station automatique de tracking d'ovni.

Xavier Lafont, Christel Seval (très connu dans le milieu de l'ufologie pour ses nombreux ouvrages) et Jean-Pierre Petit parleront de l'affaire Ummo mondialement connue.

Le mot de la fin sera pour Jean-Pierre Petit :

Une véritable démarche scientifique ne peut s'effectuer qu'en marquant des points sur le « terrain science », c'est-à-dire en publiant des articles dans les revues scientifiques et en présentant des communications directement liées au sujet dans des colloques scientifiques.

Jean-Pierre Petit is a french  scientist. He was head of a research department at CNRS ( Centre National de la recherché  scientifique) a specialist in fluid mechanics, plasma physics and magnetohydrodynamics.

In main stream public he is known for his popular edition of scientific books and cartoons such as Anselme Lanturlu ( which all present scientific works ). He is known in Ufo circles for his research in that field and his implication in the Ummo case, which he revealed to public opinion through his books.

In 20 years, Jean-Pierre Petit published more than thirty books, some of them were translated  into 33 languages.

Jean-Pierre Petit and the “Ufo science” team will honor our congress with their participation so that we can have an exclusive and exhaustive insight into their activities.

Considering the importance of the proposed topics, the organizing  body have decided to dedicate four  lecture hours to Jean-Pierre Petit’s team in order to allow them to present a real and matter of fact scientific proceeding suited to  different subjects.

Here are Jean-Pierre Petit’s  research themes :

The mounting vogue of “bimetric theories” concerning the structure of the universe and  the growing cul-de-sac of explanative theories based on dark matter and black energy and so on…

Structures of the universe, intergalactic voyages, detection,  automatic stations, the Ummo case.

The Vilnius conversations and the “Ufo science” publications, Bremen and the review Acta Physica Polonica, future projects and the MHD bench.

( Scoop : if the MHD bench ( magnetohydrodynamics) is operational at the time, its presentation in working function will be exclusively reserved to the public of the congress and accreditated press.)

Mathieu Ader will present the associated documentation : spectrum capture by diffraction grating bonnets. A stock of these will be distributed freely to the audience and will also be available at the Ufo science stand with the various publications of the lecturers.

Jean-Christophe Doré will present Ufo catch  : an automatic ufo tracking station

Xavier Lafont, Christel Seval ( well known in ufo circles through his many books) and Jean-Pierre Petit will talk about the worldwide known Ummo case.

Jean-Pierre Petit will have the last word:

A true scientific proceeding can only be achieved through scoring points in the “scientific field”, namely by publishing articles in scientific reviews, and by communicating on the matter in scientific meetings

STANTON FRIEDMAN

Chercheur en physique nucléaire

  EN CONFERENCE A STRASBOURG

"Soucoupes Volantes et Sciences"

           Stanton T. Friedman, né dans le New Jersey en 1934, a passé deux ans à l'université de Rutgers dans le Nouveau Brunswick, New Jersey, puis à l'Université de Chicago en 1953. Il a reçu ses diplômes BS et MS en physique de l'UC en 1955 et 1956, avec comme camarade de classe Carl Sagan. Il a travaillé pendant quatorze ans en tant que physicien nucléaire pour des compagnies telles que General Electric, General Motors, Westinghouse, TRW, Aerojet General Nucleonic, et McDonnell Douglas sur des projets avancés, fortement classifiés, par la suite souvent décommandés, tels qu'avions nucléaires, fusées à fission et fusion, et centrales nucléaires pour l'espace. Il a développé un intérêt sérieux pour le problème des OVNIS, a donné des centaines de conférences et a participé à de nombreux documentaires sur ce sujet. Il est un des chercheurs sur le cas de Roswell dont on a le plus parlé, il a été en effet le premier investigateur civil de cet incident, et a co-écrit "Accident à Corona" et est à l'origine du programme TV sur Roswell de l'émission "Unsolved Mysteries" ("Mystères non résolus.")                               

Soucoupes volantes et sciencesUne conférence illustrée par le Physicien nucléaire  et Conférencier       "STANTON FRIEDMAN"
                                          
            
Depuis plusieurs décennies, plusieurs scientifiques et spécialistes des médias ont insisté qu'il n'y a rien de scientifiques au sujet des soucoupes volantes. Ils ont prétendu qu'il n'y a pas de donnée, des anecdotes seulement. Ils ont affirmé que Voyage interstellaire est impossible, que les manœuvres rapportées sont impossibles, que les gouvernements ne peuvent pas être continuellement au fait de grands secrets pendant des décennies, que la grande majorité du public, et certainement de la communauté scientifique crois qu'il n'ya rien aux ovnis. Toutefois, un examen plus attentif des données disponibles pour quiconque se soucie de regarder montre que les outils de la science peut être amené à supporter. La première étape avant un scientifique exprime son avis sur une question controversée doit être d'examiner la preuve. Comme cela arrive il ya un certain nombre d'études scientifiques à grande échelle d'observations. Ce sont presque toujours ignorées par les sceptiques, même si il ya des radars témoin de plusieurs cas, visuelle, physique retracer des cas, étudiés avec soin les enlèvements, les photographies qui passent de rassemblement. Il est la technologie à portée de main pour être utilisé pour des excursions vers les étoiles. Il existe de nombreux exemples de très grands secrets gardés pendant de longues périodes de temps. Certains sondages d'opinion montrant que les "croyants" plus nombreux que les non-croyants, que plus l'éducation que les plus susceptibles d'accepter une soucoupe volante réalité. Il est nécessaire de lever le rideau de rire.
Il n'existe aucune justification pour léguer l'étude des ovnis en caricaturistes et humoristes et méchant négativistes bruyant, peu importe combien de degrés dont ils disposent.

“Flying Saucers and Science”

Nuclear Physicist-Lecturer Stanton T. Friedman received his BSc. and MSc. Degrees in physics from the University of Chicago in 1955 and 1956. He was employed for 14 years as a nuclear physicist by such companies as GE,GM, Westinghouse, TRW Systems, Aerojet General Nucleonics, and McDonnell-Douglas  working in such highly advanced, classified, eventually cancelled programs as nuclear aircraft, fission and fusion rockets, and various compact nuclear power-plants for space and terrestrial applications.

He became interested in UFOs in 1958, and since 1967 has lectured about them at more than 600 colleges and 100 professional groups in 50 U.S. states, 9 Canadian provinces and 16 other countries in addition to various nuclear consulting efforts. He has published more than 90 UFO papers and has appeared on hundreds of radio and TV programs including on Larry King in 2007 and twice in 2008, and many documentaries. He is the original civilian investigator of the Roswell Incident and co-authored “Crash at Corona: The Definitive Study of the Roswell Incident”. TOP SECRET/MAJIC his controversial book about the Majestic 12 group, established in 1947 to deal with alien technology, was published in 1996 and went through 6 printings. An expanded new edition was published in 2005. Stan was presented with a Lifetime UFO Achievement Award in Leeds, England, in 2002, by UFO Magazine of the UK. He is co-author with Kathleen Marden (Betty Hill’s Niece) of a book in 2007: “Captured! The Betty and Barney Hill UFO Experience”. The City of Fredericton, New Brunswick, declared August 27, 2007, Stanton Friedman Day. His book “Flying Saucers and Science” was published in June 2008 and is in its 4th printing. His newest book “Science Was Wrong” with Kathleen Marden, will be published in June 2010.

He has provided written testimony to Congressional Hearings, appeared twice at the UN, and been a pioneer in many aspects of ufology including Roswell, Majestic 12, The Betty Hill-Marjorie Fish star map work, analysis of the Delphos, Kansas, physical trace case, crashed saucers, flying saucer technology, and challenges to the S.E.T.I. (Silly Effort To Investigate) cultists. He has spoken at more MUFON Symposia than anyone else.

                                                                     

                       Flying Saucers and Science   

                  An Illustrated Lecture By

                                                                                               Nuclear Physicist Author Lecturer

                                                                                                          Stanton Friedman            

            For many decades various scientists and media specialists have insisted there is nothing scientific about flying saucers. They have claimed there is no data, only anecdotes. They have claimed that interstellar travel is impossible, that the reported maneuvers are impossible, that governments can’t possibly keep big secrets for decades, that the great majority of the public and certainly of the scientific community believe there is nothing to UFOs. However, a more careful examination of the facts available to anybody who cares to look shows that the tools of science can be brought to bear. The first step  before a scientist expresses an opinion about a controversial question should be to review the evidence.  As it happens there are a number of large scale scientific studies of sightings. These are almost always ignored by the skeptics even though there are multiple witness radar visual cases, physical trace cases, carefully investigated abductions, photographs that pass muster. There is technology within reach to be used for trips to the stars. There are many examples of very large secrets being kept for long periods of time. There are opinion polls showing that “believers” outnumber non- believers, that the greater the education the more likely to accept flying saucer reality. There is a need to lift the laughter curtain. There is no justification for bequeathing the study of UFOs to cartoonists and comedians and nasty noisy negativists, no matter how many degrees they have.

NICK POPE

L'Ancien Directeur du Bureau Ovni au Ministère de la Défense Britanique

EN CONFERENCE A STRASBOURG

Nick Pope est maintenant reconnu comme l'un des plus grands experts au monde du phénomène Ovni.

"Les dossiers OVNI du gouvernement britannique"

Synopsis (résumé)

Le ministère de la Défense britannique (MoD) est dans le processus de déclassification et la publication de ses archives complètes des dossiers ovnis, à la suite d'un communiqué de documents semblables par le gouvernement français en 2007. Ces fichiers MoD remontent à plusieurs décennies, et sont stockés avec des milliers de cas fascinants, dont les OVNI vus par des officiers de police et des pilotes, et les OVNI localisés sur les radars. Certains fichiers impliquent le secret-défense de renseignement du personnel et contiennent des documents qui ont été classés au Royaume-Uni « Secret Eyes Only ». Nick Pope a l'habitude de travailler pour le ministère de la Défense sur la question OVNI et vous expliquera l'histoire de l'implication du gouvernement britannique dans ce sujet passionnant, définissant la politique sur la question, détaillant la manière dont les enquêtes sont menées et révélant les conclusions qui en ont été tirées. Il informera également les participants sur le programme de publication des archives du ministère de la Défense britannique, des documents liés aux OVNI et parlera de certains des cas les plus extraordinaires de ces X- Files réels.

Biographie

Le travail de Nick Pope consistait à exécuter le projet du gouvernement britannique sur les OVNI au ministère de la Défense. Sceptique au départ, ses recherches et l'enquête sur le phénomène OVNI ainsi que l'accès aux dossiers classifiés du gouvernement sur le sujet, l'auront bientôt convaincu que le phénomène soulevait des questions importantes sur la défense et la sécurité nationale, surtout lorsque les témoins étaient des pilotes militaires ou lorsque des OVNI ont été suivis sur les radars.

Nick poursuit actuellement ses recherches à titre privé et est reconnu comme une autorité de premier plan sur les OVNI et l'inexpliqué. Il approfondit le travail des médias, fait des conférences partout dans le monde et a participé à titre de présentateur, consultant et collaborateur à de nombreux documentaires pour la télévision.

"The British Government's UFO Files"


The UK Ministry of Defence (MoD) is in the process of declassifying and releasing its entire archive of UFO files, following a similar release of documents by the French government in 2007.  These MoD files go back decades and are packed with thousands of fascinating cases, including UFOs seen by police officers and pilots, and UFOs being tracked on radar.  Some files involve the secretive Defence Intelligence Staff and contain documents that were classified Secret UK Eyes Only.  Nick Pope used to work for the MoD on the UFO issue and will explain the history of the British government’s involvement with this fascinating subject, setting out the policy on the issue, detailing how investigations are undertaken and revealing what conclusions were reached.  He will also update attendees on the programme to release the MoD’s archive of UFO-related documents and will discuss some of the most extraordinary cases from these real-life X-Files.

Biography

Nick Pope used to run the British government’s UFO project at the Ministry of Defence.  Initially sceptical, his research and investigation into the UFO phenomenon and access to classified government files on the subject soon convinced him that the phenomenon raised important defence and national security issues, especially when the witnesses were military pilots or where UFOs were tracked on radar.  Nick now continues his research in a private capacity and is recognised as a leading authority on UFOs and the unexplained.  He does extensive media work, lectures all around the world and has acted as presenter, consultant or contributor on numerous television documentaries

DANIEL MICHAU

Pilote d’essai d’hélicoptères.

Chef de brigade vol à vue et vol aux instruments.

Témoin d’ovni sur Alouette en 1973

EN CONFERENCE A STRASBOURG

Dans les années soixante-dix Daniel Michau, jeune lieutenant, et son copilote, à bord d'un "Alouette" gros comme un moustique, volant par grand beau temps à 300 mètres sol, ont été doublés par un engin " de la taille d'un zeppelin ", filant à 8000 km/h. Comment connait-on la vitesse ? Parce que les opérateurs radar de la base de Caen Carpiquet, vers laquelle ils se rendaient, ont également vu cet objet monstrueux traverser leur scope.

On pourrait parler dans ce cas " d'une observation radar confirmée par des observations visuelles ".

Voici son témoignage:

Ce récit remonte à 1973, j'étais un jeune pilote de l'ALAT du 3° GHL.
A bord d'une AL II de l'ALAT, j'effectuais un vol entre Rennes Saint Jacques et Caen. J'allais à Caen Carpiquet où se tenait à l'époque, l'école des PEFAT. Cette mission était assez sympathique pour nous. Il était sensiblement 11h00 du matin.

Tout d'un coup, Jean Luc me dit "regardes Daniel, c'est quoi, oh merde..." J'ai tourné la tête et j'ai vu. Nous étions doublés par la droite par un immense dirigeable long comme un paquebot, sans hublots, sans lumières, sans fumées, sans aucunes perturbations instrumentales. Après l'observation, qui a peut-être duré une longue seconde (mais une seconde c'est long tout de même), j'ai contacté en VHF la tour de contrôle de Caen en indiquant que nous venions d'être doublés par une sorte d'immense dirigeable silencieux. Le contrôleur me répondit qu'ils avaient vu un écho traverser le radar du nord au sud à très grande vitesse.

Vous dire que c'était un OVNI au sens extraterrestre, je ne sais pas; en revanche, c'était gris terne, mesurait à l'estime au moins 200 à 300m de long, avait une épaisseur circonférentielle très importante, ne faisait pas de bruit, n'avait pas de bouchins vifs comme un dirigeable, était assez pointu à l'avant et je crois à l'arrière. Je ne veux pas dire que l'arrière était différent de l'avant mais que, après nous avoir doublés, la vue arrière a permis d'apprécier la véritable très grande dimension de ce "dirigeable". Nous avons eu le temps de l'observer peu de temps mais suffisamment l'un et l'autre pour estimer ses immenses dimensions et sa forme générale. Certains amis m'ont demandé si nous n'exagérions pas les dimensions et ma réponse est non. J'ai encore en mémoire l'image de la vision arrière, la disparition en éloignement de ce grand cercle plein gris sale, qui est passé d'une hauteur de plusieurs étages à un point avant de disparaître. Le plus incroyable est que nous n'avons pas eu peur sur le moment. Par la suite, avec mon mécano, nous étions un peu tendus.
Il n'y avait ni pluie, ni brouillard, nous n'étions pas à proximité d'une base militaire, simplement au-dessus de la campagne.

Daniel Michau est Pilote professionnel d'hélicoptères depuis plus de 30 ans, avec plus de 13000 heures de vol.


Le Commandant jean-Charles DUBOC

ex-pilote d'Air France

                    EN CONFERENCE A STRASBOURG

   

"LE 28 JANVIER 1994 : Un gigantesque ovni au-dessus de Paris"

Il a représenté la france au congrès UFO de Washington

Jean-Charles Duboc, Commandant d'Air France à la retraite. En 1994, près de Paris, le Commandant Duboc, le copilote et une hôtesse de l'air d'un Airbus A 320 d'Air France ont observé un appareil volant non identifié en forme de lentille à environ 25 milles  nautiques sur la gauche de l'Airbus.

Cet appareil est resté stationnaire pendant une minute et a disparu ensuite. Il est intéressant de noter qu'il semble y avoir eu une confirmation radar. Plus précisément, le Commandant Duboc a fait étatde son observation au « Centre de contrôle de la navigation aérienne et des Opérations de la Défense Aérienne » (CODA) et au même moment le CODA a enregistré un objet non identifié croisant la trajectoire de l'avion sur un radar ». L'objet a disparu de l'équipement radar au même moment que l'équipage a perdu de vue l'appareil non identifié. L'enquête réalisée par le CODA a « écarté l'hypothèse d'un ballon météorologique ou d'un autre avion ».

Cette obeservation, largement connue dans le milieu ufologique, mais aussi, dans le public grâce à de nombreuses émissions de TV. a été réalisé lors du vol AF 3532, entre Nice et Londres, à bord d'un Airbus A 320 le 28 janvier 1994.

"The 28 January 1994 : A massive UFO over Paris"

He represented france at Congress Washington

Retired  Air France Chief pilot Jean-Charles Duboc. In 1994, near Paris, Chief pilot Duboc, the second pilot and an air hostess on board an Air France Airbus 320, saw a lentil-shaped Ufo located at 25 nautical miles from the Airbus, on the left. It should be noted that there seems to have been a radar confirmation, namely Chief pilot Duboc reported his observation to the “Centre de contrôle de la navigation aérienne et des operations de defense aérienne “ CODA ( Air space and air defense operation control center), and at the same time the CODA registered on a radar, a  Ufo crossing the flight trajectory. The object disappeared on the radar screen when the crew lost sight of the Ufo.  The CODA dismissed the possibility of the presence of a meteorological balloon or another plane.

This observation which is well-known in Ufo circles and in main stream public opinion, thanks to many TV broadcasts, was reported  during flight AF 3562 from Nice to London on board an Airbus 320 on January the 28th in 1994.

VINCENZO  PULETTO

PRESIDENT DU CENTRE UFOLOGIQUE DE TARANTO ITALIE

EN CONFERENCE A STRASBOURG

Le bagage historique de l'Homme est-il le tremplin pour un bond dans le Futur

Des présences extraterrestres ont été repérées depuis l'aube de notre histoire, par réflexion et en faisant la relation des traces identifiables par leur structure, des écritures anciennes ainsi que des objets.

Mais même lorsque ces choses ont été identifiées, d'irréductibles sceptiques pensent que ce sont des mythes ou quelques chose de bien terrestre.

Mais ce n'est pas toujours le cas.

Le rapport  que je vais vous exposer, illustrera des cas importants, qui ont abouti à une découverte faite en visionnant des représentations artistiques du Sphinx  du plateau de Gizeh. Une importante découverte qui atteste que probablement l'homme n'est certainement pas le seul être vivant du Cosmos. Mais si vous ne  connaissez pas le Passé, vous ne pourrez pas entreprendre de manière juste, des recherches sur le  Futur.

"Il Bagaglio Storico dell'Uomo è il trampolino di lancio peril Futuro”

Presenze extraterrestri sono rintracciabili sin dagli alboridella nostra storia e di riflesso hanno rilasciato tracceidentificabili in strutture, scritture antiche e oggettistica. Maanche queste sono state identificate, da scettici irriducibili, comemiti o qualcosa di terreno. Ma non è sempre cosi. In questa relazioneverranno illustrati dei casi importanti, che sfocieranno con unascoperta fatta visionando alcune rappresentazioni artistiche dellaSfinge della Piana di Giza. Una scoperta importante che attesta cheprobabilmente l'uomo non è l'unico essere senziente del Cosmo. Se nonsi conosce il Passato non si può intraprendere in maniera giusta ilFuturo.

"The historical baggage of Man is the springboard peril Future

Appearances since alboridella our history and reflection have released tracceidentificabili ancient scriptures in structures, and objects. Contemporary these were identified by skeptical irreducible, comemiti or something ground. But it is not always so. In this case important relazioneverranno shows that sfocieranno with unascoperta made viewing some artistic representations of Gizeh dellaSfinge. An important discovery that certifies cheprobabilmente man isn't the only sentient being of the universe. If you do not know the past cannot be taken in the right way the future.

 

  MALCOLM ROBINSON

UFO Case Files of Scotland

   EN CONFERENCE A STRASBOURG

Malcolm présentera un exposé très visuel  "Diapositives et séquences vidéo"

"Les meilleures observations d'ovni en Ecosse"

Le sujet des ovni a été chaudement débattu. Les ovni sont-ils des véhicules spatiaux, d'un autre monde? Sont-ils des avions militaires  top secrets en quelques sorte? Ou sont-ils simplement le fruit de notre imagination?  Si nous sommes totalement hônnetes, aucun d'entre nous ne sait réellement, mais un chose que nous pouvons dire avec une certitude absolue est que quels que soient les Ovni, ils ne respectent ni limite internationale, ni frontières. Des observations d'OVNI ont été faites sur tous les continents de la terre et  probablement aussi bien dans tous les pays.

Malcolm Robinson est un chercheur qui travaille sur les Ovni et le paranormaux chercheur ayant des compétences plus de 30 ans et a eu des «mains sur «l'expérience avec chacun des cas qui figurent dans ce livre.

Malcolm a donné de nombreuses conférences sur les Ovnis et le Paranormal, ayant des compétences de plus de 30 ans et a fait des expériences sur chacun des cas que contient ce livre. Malcolm a donné de nombreuses conférences sur le phénomène Ovni et le Paranormal à travers tout le Royaume-Uni et  l'Irlande et fut le premier Ecossais à faire une conférence sur le sol américain à Laughlin au Nevada en 2009.


Malcolm est apparu régulièrement à la télévision, tant ici au Royaume-Uni que partout dans le monde et a été l'assistant de journaux et de stations de radio en communiquant des informations sur les ovnis et le paranormal.


L'histoire complète en ce qui concerne la vague d'observation d'Ovni au-dessus de la ville de Bonnybridge est relatée ici, ainsi que toute l'histoire du reportage du journal Scotland's first sur un enlèvement par des Ovni. D' autres cas de rencontres rapprochées sont également étudiées avec de nombreux détails.
Lors de la publication du premier livre de Malcolm Robinson, il a cherché à vous éclairer sur les cas Ovni les plus fascinants que l'Écosse avait à offrir.

Ce travail n'est pas traité de manière définitive, c'est plutôt une réflexion sur ses recherches et des idées sur ce que cela représentent pour l'Ecosse d'avoir les cas Ovni les plus inexpliqués, les plus intrigants comme les témoins peuvent clairement l'affirmer dans ce livre.

Il s'agit d'un livre épique, un livre qui montre clairement que le pays de l'Écosse a été touché par la présence des Ovni.


Ce livre ne laisse aucun doute que l'humanité est en  face à une  réelle invasion, les témoins de ce livre  témoignent clairement dans ce sens.

military aircraft of some kind? Or are they simply a figment of our imagination? If we are totally honest none of us really know for sure, but one thing we can say with complete accuracy is that whatever UFOs are, they do not respect any international boundary or border. UFO sightings have been made on every continent on earth and quite probably in every single country as well.

Malcolm Robinson is a UFO & Paranormal Researcher with over 30 year’s expertise and has had ‘hands on’ experience with each of the cases contained in this book. Malcolm has lectured extensively on UFOs and the Paranormal all over the UK and Ireland and was the first Scot to lecture on American soil in Laughlin Nevada in 2009.

Malcolm has appeared regularly on TV both here in the UK and all over the world and has assisted newspapers and radio stations with information on UFOs and the Paranormal.

The full story regarding the wave of UFO sightings over the town of Bonnybridge is given here, as is the full story of Scotland’s first ‘reported’ UFO abduction. Other close encounter cases are also looked at in great detail.

In the publication of Malcolm Robinson’s first book, he looks to enlighten you with the most fascinating

UFO cases that Scotland has to offer. This work is not meant to be definitive, instead it is Malcolm’s own reflection on his research and thoughts on what represents to be Scotland’s most intriguing and unexplained UFO cases.

fide phenomenon, as the witnesses in this book can clearly testify to.

   http://www.healingsofatlantis.com/index.php?main_page=product_info&products_id=1803

The subject of UFOs has been hotly debated. Are UFOs space vehicles from another world? Are they topsecret

Scotland's Best UFO Sightings

ANTONIO DE COMITE

DIRECTEUR GENERAL DU CENTRE UFOLOGIQUE DE TARANTO ITALIE

EN CONFERENCE A STRASBOURG

OVNI  "divulgation du 3ème Millénaire"

L'époque que nous vivons actuellement semble être l'âge d'or, à l'égard  du phénomène OVNI: Observations, rapports, révélations.

Mais tout ce qui brille est-il de l'or? Certainement pas. Beaucoup de faux, de nombreuses escroqueries sont à l'ordre du jour.

C'est princialement pour cela, paradoxalement, que l'âge d'or de l'étude des ovnis restera celui des années 50 et 60 du siècle dernier (et pas seulement).

Des documents déclassifiés, certains très mystérieux démontrent une réalité irréfutable et incontestable de la problématique  OVNI, sans ambiguité.

Dans ce rapport seront présentés d'importants documents, beaucoup d'origine américaine, qui attestent d'une réalité permanente et continue, mais qui a toujours été parmi nous depuis l'aube des temps.

UFO “divulgazione del 3° Millennio”

L'epoca che stiamo vivendo sembra un epoca d'oro, per quanto riguarda il fenomeno UFO. Avvistamenti, segnalazioni, rivelazioni.

Ma è tutto oro quello che luccica? Sicuramente no. Molte bufale, molti falsi, molti raggiri sono all'ordine del giorno.

E proprio per questo motivo, paradossalmente, l'epoca d'oro dello studio degli UFO è stata
quella degli anni 50 e 60 del secolo scorso (e non solo). Documenti declassificati, alcuni semisconosciuti, che dimostrano una realtà incontrovertibile ed incontestabile della problematica UFO, senza ambiguità.

In questa relazione verranno mostrati dei documenti importanti, molti di provenienza statunitense, che attestano una realtà perenne e continua, ma che è stata sempre tra noi sin dagli albori della storia.

UFO "Disclosure of the 3rd millennium"

The era we are experiencing seems a golden age, with regard to the UFO phenomenon. Sightings, alerts, revelations. But it's all gold that glitters? Definitely not. Many buffaloes, many false, many scams are on the agenda. And for this reason, paradoxically, the golden age of the study of UFOs was one of the 50 's and 60 of the last century (and not only). Declassified Documents, some, demonstrating an irrefutable and incontestable reality of UFOS, unambiguously. In this report may display of important documents, many of us origin, a perennial reality and continues, but that has always been with us since the dawn of history.

HERVE  LAURENT

Auteur - Conférencier

A STRASBOURG

La noosphère ou la pluralité des mondes à travers les grilles de lecture spirite et teilhardienne

Auteur conférencier (de son vrai nom Roland Vernizeau), Hervé Laurent donne régulièrement à la Bibliothèque Pythagore de Strasbourg des conférences consacrées aux questions qui sentent le souffre et le fagot du bûcher des hérétiques, comme par exemple le phénomène Ovni.

Auteur entre autres de «  Les mystères templiers d’hier et d’aujourd’hui » (éditions Bentzinger) et de « Paroles d’initié » (éditions Dualpha), Hervé Laurent a dans sa jeunesse mis ses qualités de linguiste  au service de la recherche  ufologique en traduisant de l’anglais, de l’allemand ou de l’espagnol, des témoignages venus du monde entier, et recueillis dans les années 70 par la SVEPS  (Société Varoise d’Etude des Phénomènes Spatiaux).

Sa participation au Congrès ufologique de Strasbourg vise à resituer le phénomène ovni dans la grille de lecture des mythes et des religions. Selon lui le phénomène Ovni a toujours existé et est à l’origine des grands mythes fondateurs de civilisations et de religions par les interprétations qui en ont  été données. En réalité le phénomène Ovni  exprime la puissance des esprits à l’œuvre dans tous les univers qui sont eux-mêmes en évolution vers cette perfection infini e que l’on appelle Dieu faute de mieux, et qui contient à la fois l’origine et le terme de la Vie. Selon Hervé Laurent La grande erreur de Darwin a été de limiter la vie à l’évolution du biologique, et celle de Teilhard de Chardin de tenter en vain de réduire la noosphère  (ou sphère  de l’Esprit) aux étroites limites du dogme chrétien.

"The Noosphere ( Spiritual space)or the plurality of the worlds, exposed through the conceptual grid of Spiritism and Teilhard de Chardin’s ideas."

Hervé Laurent ( his real name is Roland Vernizeau) is a writer and lecturer who usually delivers his lectures at the Pythagore Library in Strasbourg. He loves such topics that savour of the stake, like the Ufo phenomenon. He has written in French “Les mystères templiers d’hier et d’aujourd’hui” published by Bentzinger  and “Paroles d’initié” published by Dualpha.

Hervé Laurent has long worked as a multilingual translator for  “La Société varoise d’études des phénomènes spatiaux”. In this capacity he gathered Ufo testimonies from all over the world.

His participation at the Strasbourg congress is meant to expose how the Ufo phenomenon lies at the core of myths and religions. According to Hervé Laurent, the Ufo phenomenon has always existed, the various interpretations which were given to it, are at the source of the great founding myths of civilizations and religions.

In fact, the Ufo phenomenon illustrates the working of spirits in all universes, that are themselves evolving towards this infinite perfection called God( for lack of a better word), both the source and term of universal life.

According to Hervé Laurent, Darwin’s error was to subscribe life to its biological aspect, whereas  that of Teilhard de Chardin was  his vain attempt to reduce the Noosphere to  limited Christian dogmatic interpret6

X